11_le départ du tour

Olivier m’acceuille à l’atelier. Avant même de me claquer la bise, il m’explique. Comment il faut faire pour manoeuvrer et me demande pourquoi j’ai pas fait comme cela et pas plutôt autrement que comme j’ai fait là et que c’est con, mais qu’une caravane, il aurait pu m’en trouver une, mieux, moins cher, plus belle. Il ne s’imagine pas à ce moment, qu’il me fait entrer de plain pied dans l’air du conseil contradictoire. Vous savez, ce fameux conseil que l’on vous donne après que vous ayez réalisé une action. De cet acte que vous effectuez en l’absence totale de la personne qui vous conseille là, planter devant vous maintenant ! En général il est d’usage d’accompagner ce sentiment par un sourire bienveillant à son interlocuteur, parce que malheureusement, tu as été bien éduqué par tes parents. Alors que tu as deux envies, faire fi de ton héritage éducatif, te débarrasser de ta morale judéo-chrétienne et … je lui cède la place du conducteur, Vas- y montre !

Une pensée sur “11_le départ du tour”

  1. de tout façon , c’est connu …y a toujours mieux comme caravane que la tienne …
    N’empêche que … n’empêche que … l’a d’la Gl la Fata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *