37_De l’usage de la surqualité.

Allez, laisse tombé ! Couché à 03 h 30, levé à 7 h 00, depuis plusieurs jours maintenant ! En plus j’ai été assez c.. pour accepter d’organiser une exposition avec des supports qu’ils nous faut transformer. C’est un jour et trois nuits de boulot…et en plus c’est Denis qui si colle, naturellement, il ne me laisse rien faire et je sens qu’il est plus que colère, c’est normal, je n’ai pas voulu entendre lorsqu’il m’a dit NON pour cette expo… Le mieux à faire, c’est de prendre sur nous et de régler nos comptes plus tard ! L’ardoise va commencer à être noire, entre Den’s qui ne supporte pas l’imperfection et l’erreur et moi qui serait à tendance désinvolte, au final on risque d’obtenir une très belle facture à plusieurs feuillets. La tension monte et elle sert de moteur. Ce qui m’épate chez Denis, c’est sa capacité de travail, mais pas que ça. Il a trouvé le temps de faire l’orifice qui accueillera le trou sténopeïque…on est encore loin de la fin du chantier, mais en même temps, on s’en approche aussi ! La presse me tanne pour venir nous voir, j’essaie de repousser leur visite au plus loin (encore) mais je crains de ne pouvoir les contenir longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *