9_Interlude estivale : où l’auteur croit encore au pére Noël.

Profiter des vacances pour bosser un peu, c’est ce que je me fais croire à chaques vacances. Résultat, je travaille tellement que je n’ai pas le temps de bosser.

Pourtant, c’est comme tous les étés. D’abord « lézeurok », Les Eurockéennes de Belfort, cela doit être ma 15 ème édition, soit plus de deux mois passer sur le site du Malcausy. J’y ai, photographier presque tout, des spectateurs, des artistes, des roadies, du montage, du démontage, des campeurs, des (re)vendeurs, de la restauration, des déchets, des végétaux. Usé de tout un tas de technique , moyen format, couleur positive et négative, argentique, numérique, noir et blanc. Chaque année, trouvé un truc différent des autres années !

J’y tenterais même d’y aller en festivalier, avec un jetable.

Mais cette année, on va y aller au sténopé et faire de l’encre et du piqué.

Tatouage, Polaroïd © et sténopé

Le résultat a trouvé sa place dans une exposition au Muséumotel de Raon l’Etape dans les Vosges jusqu’au 18 janvier 2011. Il sera également présenté à l’Exposition Internationale de photographie au sténopé du 11 mars au 23 avril 2011 au Centre Culturel André Malraux « à »Le Bourget. Ce concours est organisé par la Capsule, une association de sténopistes.

Bon en même temps, il ne sera présenté que sous forme de diffusion vidéo et ne sera pas au catalogue. La joie est sauve. C’est un bien pour un mal, puisque l’expo. à Raon à salement jaunie…

En attendant de faire un stage dans la police scientifique pour savoir si c’est la colle, le papier ou les deux qui sont incompatibles, voilà un extrait du résultat d’un devoir de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *