8_Les préliminaires.

« -Tu ne trouves pas que le moteur fume ? » dit Val.

« C’est l’embrayage, la cour est pentue. » dis-je en grand spécialiste du gymkhana de caravaning tout en pensant tristement à mon Berlingo de 12 ans.

« Il y a une goupille qui permet la marche arrière en désactivant les freins, il y a une goupille, il faut trouver comment elle fonctionne… ». D’abord trouver la goupille.

Voilà, elle est là cette « Fata », je l’amènerai à l’atelier cet été.

D’abord, il y a les Eurocks, le boulot à l’Est et puis les vacances…d’abord ! Je n’ai toujours pas de sabot de roue, ni le récépissé de déclaration d’association, ni de carte de grise au nom de l’association. Il y a encore du boulot avait même de si mettre. Mais il faut toujours savoir se rassurer. Après les préliminaires, on commencera par s’endurcir, on continuera par s’agiter, pour mettre plus ou moins longtemps à s’éparpiller. Et on finira surement par s’endormir.

Ca c’est de la pensée positive !

Envahit par une étrange angoisse, celle  de cumuler les mandats, il ne me reste plus qu’a prier pour récolter les fruits du temps passé sur chaque fonction, au prorata du travail fournis ! L’angoisse de débuter une histoire de lièvres que l’on attrape pas.

Se rappeler ses leçons. Comme me dis souvent mon père : « Fais comme je te dis, pas comme je fais ! »

Devant cette caravane, je me dis que j’aimerais avoir ton savoir faire papa, je sens que je vais morfler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *