28 avril 2013_La journée du sténopé à Montbéliard.

oncle_sam

bin voilà, une troisième édition ! L’an passée, elle n’avait pas eu lieu, parce que parce que, je ne vais pas trop étaler le pourquoi du comment, j’irais un jour réglé mes frustrations sur TF1. En attendant cette troisième à été intense, vraiment intense, quand les premiers visiteurs arrivent à 13h07, vous vous dites en regardant la pizza toute chaude que l’après midi va être torride avec le ventre vide…mais au final, c’est surement ça que l’on cherche dans l’abnégation du bénévolat. Et quand l’équipe de tournage de France 3 arrive, c’est votre verre de soda frais que vous regardez une larme à l’œil. Mais c’est un plaisir flatteur qui vous assaille !
Comme tous les ans, je peux compter sur Samuel Coulon, le gamin qui m’appelle papa, il ne sait pas à quoi il s’expose en tous cas, il réponds toujours présent pour tout, que ce soit pour les coups de cafards comme les coup de mains. C’est lui qui va faire le reportage photographique de la journée. Merci, Samuel !
Bien sûr, il y a cette année, l’invité de la session, Philippe Paret avec sa drôle de machine. Pour l’avoir rencontrer au Pré la Rose l’été dernier et malgré le fait qu’il était venu avec son « Afghan Box », je reste bluffé par la technique, à l’heure du numérique, il vous refait le portrait avec une boite bricolé de toutes pièces sur un châssis de chariot de supermarché équipé d’une optique de banc de reproduction. Son appareil possède un laboratoire intégré, les portraits sont d’une grande beauté, plusieurs personnes se laisseront aller dans l’après midi. Philippe à apporter dans sa petite 106, d’autres curiosités, une fresque de 5 mètres composés de plus de 200 images, une vue de Strasbourg réalisée dans un appartement en chantier transformé en camera obscura. Impressionnant, vraiment, moi qui me bagarre en ce moment pour faire des tirages avec la caravane, j’ai pris une leçon ! Outre les portraits qu’il a réalisé sur les marchés de Strasbourg, Mulhouse et Montbéliard, il a amené des images panoramique absolument éblouissantes réalisées dans un cylindre percée de 6 trous, toute la difficulté réside dans le fait qu’il faut raccorder chacune  des images entre elle, et oui, les images qui se forment dans la boite sont inversés, il faut donc faire pivoter l’ensemble à chaque prise de vue…vous suivez ?

Ce fut aussi l’occasion de montrer les sténopés customisés de Denis Lucaselli et Marcellin Brissoni qui ont étés utilisés pour les débuts des ateliers sténopés mis en place sur le quartier de la Petite-hollande à Montbéliard sur une demande de la MJC. J’aime bien ces appareils, ils sont ludiques et esthétiques, ils agissent sur les enfants avec une certaine force. Les utilisateurs se les accaparent rapidement. Et le principe fonctionne à merveille. Nous avions prévus de faire des démonstrations mais nous avons été un peu victime de notre succès.

Heureusement, je peux toujours compter sur le soutien sans faille de Florian et Laurent qui viendront prêtés main forte sans avoir été sollicités. Car avec un comptage à 200 visiteurs, l’association doit maintenant recruté…car à voir le sourire des personnes qui sortaient de la camera obscura géante installée dans la salle de garde, et ce malgré les conditions d’observation plus que moyenne, le temps étant vraiment d’une grisaille déprimante, il va nous falloir amélioré l’accueil du public, les membres du club de Colombier nous aillant cruellement manqué cette année.
Bien sûr, je n’ai fait aucune photo, Samuel s’en ai chargé, je vous propose de les découvrir dans la galerie au bas de ce post.
Merci à lui, pour son implication, son humour ravageur et ses images. Merci aussi à Philippe, pour sa présence, son humilité et sa passion. Merci à Dorothée, compagne de Philippe pour nous avoir donner la main un peu malgré elle…Merci à toutes les personnes qui sont venues en ce dimanche comtois, froid et gris. Merci à la pluie de ne pas être tombée ! Et merci à nos partenaires, Pierre Lorius Images et son, Stenoflex, la ville de Montbéliard, le Pinholday et le musée du château de Montbéliard et son équipe.

Vous pouvez lire le compte rendu de Laurent ici

les sténopés customisés
les sténopés customisés

Je me dis maintenant que ce rendez-vous est un repaire de fondu de l’image bizarre sur Montbéliard et j’ose vous dire à l’an prochain, avec je l’espère des surprises que je concocte maintenant depuis 2 ans…mais pour ça il va nous falloir des cerveaux et des bras !

 

3 réponses sur “28 avril 2013_La journée du sténopé à Montbéliard.”

  1. Merci pour cette belle journée, c’était un moment bien sympathique, voir pour moi révélateur si j’ose dire. Si vous avez besoin de bonnes volontés, pour la prochaine édition, ou pour d’autres événements, c’est bien volontiers que je vous prêterai main forte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *